Digitalis

From Digitalis

Revision as of 15:30, 8 July 2009 by Auguste (Talk | contribs)
Jump to: navigation, search

Welcome to Digitalis Project.

1 Objectifs

Le projet Digitalis a pour objectif la mise en place d’un pôle d’expérimentation pour le calcul haute performance en forte synergie avec les acteurs académiques et industriels locaux. Le but est double :

  • disposer d’un équipement innovant de par son architecture

et ses usages ;

  • créer un espace commun de recherche où collaborent

les acteurs traditionnels, académiques et industriels, du calcul intensif tout comme les porteurs de nouvelles applications. Les principaux acteurs du projet Digitalis sont la société BULL, en particulier son centre de compétences HPC d’Echirolles, le centre INRIA1 Grenoble Rhône-Alpes et le laboratoire LIG.


Les équipes-projets Mescal et Moais sont à l’initiative du montage du projet Digitalis . Plusieurs autres équipes-projets de l’INRIA Rhône-Alpes et du LIG ont été contactées et sont également intéressées par cette démarche. Il s’agit des équipes Hadas (LIG), Lear (INRIA-LJK), MRIM (LIG) Sardes (INRIA-LIG), à Grenoble.


La plate-forme de calcul doit avoir un rôle de catalyseur entre le monde académique et industriel, accélérer les transferts technologiques, donner aux chercheurs l’accès à des architectures innovantes et expérimentales, constituer un espace de créativité où se développeront de nouveaux usages du HPC. L’ambition du projet Digitalis est à la fois d’avoir une visibilité régionale, nationale et internationale. Digitalis doit devenir un acteur important de la dissémination de l’usage du HPC dans le tissu industriel local.


En particulier, il est prévu des actions de recherche et de formation auprès des entreprises locales. La simulation HPC pour les micro et nano technologies sera l’un des domaines applicatifs phare, en relation avec le pôle de compétitivité grenoblois Minalogic et le RTRA4 nanosciences. Au niveau national, l’infrastructure de calcul sera accessible pour les principaux acteurs de la recherche en calcul à haute performance. Digitalis participera également à des actions nationales autour des grilles de calcul ou comme centre de calcul à la demande. Digitalis devrait aussi faciliter le montage de projets européens. La visibilité internationale du projet Digitalis se fera par des publications internationales, sa participation à des grands challenges de calcul et sa présence sur les grands salons et conférences internationales.


Au quatrième trimestre 2009, la plate-forme Digitalis comportera environ 1000 coeurs de calcul, et elle disposera d'un partition de accélateur de calcul à base de processeurs graphiques (GPGPU).


Finalement cette plate-forme fait partie intégrante des plate-formes suivantes:

Personal tools
platforms